Avoir ou être le départ

Il est des êtres qui partent
Que l’on voudrait encore à nos côtés
Il est des avoirs qui nous laissent
Sans que nous en soyons blessés

Il est des êtres qui partent
Que l’on ne pourra jamais oublié
Il est des avoirs qui nous laissent
dont l’image est déjà évaporée

Il est des êtres qui partent
Et nous impriment leur immortalités
Il est des avoirs qui nous laissent
Qui n’étaient finalement que des projets morts-nés

Moi je suis de ceux qui restent
Avec la mélancolie des gens passés
Moi j’ai dans le cœur
Une richesse par vous déposée